Un nouvel art
d’habiter

Les progrès considérables réalisés sur le plan technique depuis 20 ans, ainsi que la nécessité d’économiser les ressources naturelles non renouvelables, permettent au bois, le plus ancien matériau de construction de l’humanité, d’être aujourd’hui un matériau d’avenir, permettant à la fois une nouvelle écriture architecturale et la préservation du climat

Douceur et Harmonie


Chaleur du bois

Le bois est un matériau naturel à proximité duquel on se sent immédiatement bien. Dans une pièce construite en bois massif, le son et la chaleur se diffusent différemment pour procurer un sentiment de sérénité, d’harmonie et de sécurité.

Le bois présente un effet de « paroi chaude » qui invite à modérer l’exigence de température sans perdre en confort. Le réglage de la température ambiante est également beaucoup plus aisé. Avec la construction en bois massif d’ aujourd’hui, on ne chauffe plus les murs…on chauffe les habitants. Au total, les utilisateurs d’habitation en CLT notent de sérieuses économies sur leurs factures de chauffage.

Confort de vie

Grâce à ses qualités de tampon hygrothermique, le bois massif confère un environnement chaleureux et agréable. Il assure une régulation naturelle de l’humidité et une amélioration globale de la qualité de l’air intérieur.

Il n’existe aucune contrainte particulière à vivre dans une résidence en bois. Au contraire, il est plus aisé de percer un mur ou de fixer un cadre. La plupart de ceux qui ont choisi cet univers naturel comme habitat déclarent qu’ils ne reviendront jamais aux matériaux de construction ordinaires.

Signature architecturale

Woodeum travaille avec les plus grands architectes pour offrir à ses clients une qualité de vie qui se conjugue à une parfaite optimisation de l’espace habité. L’harmonie, la beauté des lignes, le sens des proportions et le choix des matières font aussi partie de la signature des produits proposés par Woodeum. Ce souci d’architecture donne un caractère intemporel aux édifices construits par Woodeum. Parmi les maîtres d’oeuvre qui ont choisi de collaborer avec Woodeum figurent les plus grands noms de l’architecture moderne: Jean-Michel Wilmotte, Jean-Paul Viguier, François Leclercq, Nicolas Laisné, Dominique Perrault, Antoine Delaire, …

 

écologie


 Le bois massif

Le bois massif est un matériau écologique par excellence. Conçu à partir d’une ressource renouvelable, à 99% d’origine naturelle et entièrement recyclable, le bois massif CLT est l’unique matériau de structure qui stocke le carbone au lieu de l’émettre

Ressource naturelle renouvelable

Le bois est une ressource sans cesse renouvelée et disponible en abondance. Il pousse assez de bois en France pour construire toutes les 10 secondes une maison de 200m2. Seule 57% de la forêt française est exploitée ! (Source : Fédération des Forestiers Privés).

Le bois est le seul matériau de structure issu de la photosynthèse et le bois massif CLT -bois lamellé contre-croisé) utilisé par Woodeum est constitué à 99% de bois et 1% de colles sans formaldéhydes.

Puits de carbone naturel

Le bois massif est un piège à carbone naturel. Durant sa croissance, l’arbre absorbe du CO₂ , stocke le carbone et rejette l’oxygène, contribuant ainsi à la limitation du réchauffement climatique. C’est la photosynthèse.

Lorsque qu’il est utilisé comme matériau de construction, le matériau continue de stocker le carbone précédemment accumulé, dans la longue durée. A la place de l’arbre récolté, on a pris soin de replanter un jeune arbre qui recommence à son tour à pomper le CO₂. Pour un logement d’environ 60m², l’emploi de bois massif permet de stocker en moyenne 35 à 40 tonnes de CO₂ et participe ainsi à la transition vers une économie bas carbone.

En comparaison des solutions d’usage traditionnel, la transformation du bois en matériaux d’ingénierie (CLT, LVL ou bois lamellé-collé) et son transport nécessitent moins d’énergie donc peu d’émissions de CO₂, ce qui confère à la construction bois une empreinte carbone exemplaire.

 

 

Innovation


Une invention française

Mise au point par l’ingénieur français Pierre Gauthier en 1947, la technologie du bois lamellé contre-croisé est utilisée pour la première fois par l’architecte français Jean Prouvé pour faire des toitures, des cloisons et des portes sans huisseries. Sa maison à Nancy fut construite en trois mois avec cette technologie, elle est le fruit de ses recherches sur l’industrialisation du mobilier et de l’architecture. Les objectifs de Jean Prouvé, à savoir l’économie de moyens, la maîtrise des matériaux, la créativité inspirent aujourd’hui Woodeum dans le développement de chacune de ses opérations.

 

Un matériau de haute technologie

Redéveloppé par l’industrie suisse et autrichienne depuis le début des années 1990, ce système constructif de haute précision est aujourd’hui connu sous le nom de CLT Cross Laminated Timber, bois lamellé contre-croisé. Il existe plusieurs milliers d’ouvrages privés et publics réalisés dans le monde avec cette technique.

Tant dans la forme des bâtiments que dans l’aménagement intérieur des espaces, le bois massif offre de nouvelles possibilités esthétiques, sensorielles, fonctionnelles : chaleur du bois visible, isolation et insonorisation des pièces, modularité des espaces, résistance au feu, augmentation de la surface habitable.

Construire en bois massif CLT, c’est conjuguer précision et liberté architecturale. Le travail de l’architecte ne s’arrête plus au plan, il dessine en trois dimensions chaque élément structurel qui est ensuite fabriqué en usine puis assemblé sur place, ne laissant aucune place à l’approximation pendant le chantier.

Une innovation qui révolutionne l’art de construire

Léger et porteur, le bois massif CLT se présente sous forme d’ éléments constructifs de bois assemblés à plis croisés destinés à former des murs, des toitures, des planchers…. Ces éléments sont livrés prêts à poser peuvent atteindre 16 mètres de long pour 2,95 mètres de large.

L’utilisation du bois massif CLT est aujourd’hui disruptive par sa capacité à remplacer des voiles porteurs de type béton armé. Woodeum a ainsi livré l’immeuble résidentiel en bois massif le plus grand d’Europe à Ris Orangis.

Un niveau de finition exceptionnelle donne à l’ouvrage une très haute performance technique : robustesse, pérennité, étanchéité à l’air, isolation phonique et thermique, légèreté.

BIM et construction bois : l’accord parfait

Le BIM n’est pas réservé aux projets exceptionnels, c’est la méthode de conception idéale pour tirer parti d’un formidable atout du CLT : la préfabrication totale en usine. Contrairement à la préfabrication en béton qui utilise des moules standardisés et reproduit des pièces identiques, la préfabrication CLT produit des pièces toutes différentes, taillées par des machines à commande numérique directement pilotées à partir de la maquette BIM.

Le BIM appliqué au CLT permet d’allier préparation irréprochable des chantiers et diversité des formes architecturales. L’intégration via la maquette numérique des détails tels que les assemblages, les réservations, les complexes (panneaux structurels, isolant, bardage) permet de fabriquer des éléments de CLT qui contiennent tous les détails d’usinage qui sont à la fois un gage de rapidité et de qualité d’exécution.

Woodeum a donc internalisé son équipe de « BIM Managers » qui assemblent et coordonnent les fichiers produits par les architectes et BET. Le bâtiment devient un assemblage d’éléments conçus et fabriqués avec des tolérances de l’ordre du millimètre. Comme constaté sur les chantiers déjà livrés par Woodeum, il n’y a plus de place pour l’erreur, l’improvisation, les déchets, le stress.

En pratique, Woodeum constate sur ses chantiers un nombre extrêmement faible de réserves de livraison.

Après la phase de conception, la maquette BIM est tenue à jour pendant les travaux par l’entreprise générale, sous contrôle des BIM Managers de Woodeum. A la réception de l’immeuble, une maquette de gestion référençant tous les composants techniques est remise à l’exploitant.

Réutilisations multiples

Les chutes de CLT issues de la découpe des éléments constructifs peuvent être réutilisées pour fabriquer des éléments de mobilier intérieur (escalier, banc, boites aux lettres) et extérieur (banc, tables) ainsi que pour des ateliers artistiques.

Un bâtiment en bois est presque entièrement recyclable, soit en bois de construction ou en bois d’énergie ou de chauffage.